T comme toilettes

5 bonnes raisons pour utiliser les toilettes des bibliothèques au Japon

La civilisation japonaise, une civilisation de la propreté

La plupart des étrangers qui visitent le Japon font le même constat. Pas de papiers, pas de mégots, pas de bouteilles par terre. Les espaces publics, même les plus fréquentés, sont propres. Présentes dans certains lieux très touristiques ou très passants, les poubelles brillent, en général, par leur absence. Une règle s’applique unanimement. On ramène chez soi détritus, papiers gras et autres canettes qui vont directement à la poubelle. Simple, civique et efficace. Au fond, il vaut mieux éviter de salir que d’avoir à nettoyer.

Le nettoyage, l’affaire de tous

Dans la vie quotidienne, les scènes de ménage sont monnaie courante. A Kyoto, tôt le matin, dans les parcs, les gardiens ramassent les aiguilles de pin au printemps et les feuilles à l’automne. Les habitants de la cité millénaire ont l’habitude de balayer quotidiennement leur pas de porte. Les discrets bruits de balayage font partie de ceux qui me sont devenus familiers. Il n’est pas rare aussi de voir des employés en complet veston, habillés impeccablement, utiliser le balai et la pelle pour faire place nette sur le trottoir, avant d’ouvrir les commerces. Ces scènes ne sont pas l’apanage de la seule Kyoto, elles s’observent un peu partout dans ce pays. 

Les collégiens et les lycéens sont habitués, dans leurs établissements, à ranger et nettoyer, y compris les toilettes. Dans les temples bouddhistes, le ménage fait partie des tâches quotidiennes des moines. Les parquets sont rutilants. Traditionnellement, les toilettes sont les endroits les plus nettoyés. Tout Shinkansen – le fameux train à grande vitesse japonais –  est rafraîchi avant chaque départ afin que les passagers aient la satisfaction de voyager dans un espace net. Les escouades d’employés de ménage interviennent en dix minutes. Les exemples sont à foison.

Le ménage, une action de purification

A la fin du mois décembre a lieu « Osoji », le grand ménage. Toutes les maisons sont nettoyées à fond. Avant d’entrer dans la nouvelle année, les logis sont débarrassés de leurs impuretés. Le ménage n’est pas considéré comme une tâche dégradante. Bien au contraire.

Mais revenons aux toilettes. Après une cinquantaine de bibliothèques visitées, le constat est sans appel. Propreté impeccable et hygiène sont au rendez-vous et voici les cinq avantages  des toilettes japonaises.

1 – Des toilettes toujours propres

D’un blanc immaculé, les toilettes sont maintenues dans un état impeccable, quelle que soit l’heure de la journée. Généralement, un ou deux passages d’un personnel de ménage suffit à vérifier que tout est en ordre et à rafraîchir le lieu.

Les lavabos sont dotés d’eau et de savon. Pour s’essuyer les mains, il y a de temps en temps des séchoirs électriques mais en règle générale il n’y a pas  d’essuie-main. A charge donc pour chacun d’avoir sur lui un petit carré de serviette éponge de poche qu’il utilisera pour l’essuyage des mains. En vente pour une somme modique dans tous les « conbini » (convenience store, supérette ouverte 24h/24h). Simple et écologique.

2 – Des toilettes en nombre

Dans les bibliothèques, chaque étage est équipé de toilettes pour hommes, pour femmes et d’un espace polyvalent comprenant des toilettes pour personnes handicapées. C’est la configuration de base. Dans les grandes bibliothèques, les blocs de toilettes, hommes-femmes, sont plus nombreux à chaque étage. Ensuite, le nombre de places (2, 4, 6, 8 voire plus) varie en fonction de la superficie de la bibliothèque et de ses capacités d’accueil. 

3 – Des toilettes pour chaque public

En règle générale, il y a des toilettes pour adultes, pour enfants et pour les publics handicapés. Toutes les bibliothèques pour enfant sont pourvues de toilettes pour garçons et filles, la plupart du temps décorées et colorées.

Très souvent, se trouvent, à proximité, un coin à langer et une salle de lactation.

Toilettes pour enfants

4 – Des toilettes confortables

Si l’on trouve encore à de rares occasions des toilettes à la japonaise, le modèle à l’occidentale s’est imposé mais il a été amélioré avec des fonctionnalités plus ou moins high tech. 

A la différence des modèles français, les wc japonais sont des wc lavants, que l’on appelle aussi des « washlet », avec une ou deux douchettes, dont une douchette avant à usage féminin et une douchette arrière à usage mixte, qui servent au lavage par rinçage et sont dotés d’un système de pré-séchage à l’air chaud.

Communément, le modèle standard installé en bibliothèque est blanc, avec les fonctionnalités de base : possibilités d’actionner un bouton pour déclencher le bruit de jet d’eau pour couvrir des bruits désagréables et préserver son intimité et éviter de gêner autrui, possibilité d’augmenter ou de baisser le son, possibilité d’actionner les jets des douchettes, de régler la puissance du jet, etc.

 

L’équipement est simple : deux distributeurs de papier en service, deux rouleaux en stock, une petite poubelle, une patère pour suspendre ses effets personnels. Pas de balai brosse.

5 – Des toilettes qui ne sont pas seulement des toilettes

C’est dans l’espace multifonctions que sont installées les toilettes handicapées : dosseret, barres de soutien, lavabo de proximité, alarme à tirer en cas de problème. 

On y trouve aussi un lavabo classique, un lavabo spécifique dédié au changement de poche de stomie. Un à deux glaces complètent l’ensemble. Selon les bibliothèques, cet espace multifonctionnel est plus ou moins riche en matériel :  table dépliante pour allonger une personne, siège pour bébé, table à langer, tablette pour se changer…

Les toilettes, un service mis en avant

Les toilettes font partie intégrante de la qualité de service. C’est la raison pour laquelle des sites internet de bibliothèques n’hésitent pas à présenter, photos à l’appui, les commodités offertes : bibliothèque municipale de Takeo, la Kodomo no hon no mori à Osaka, la bibliothèque préfectorale d’Okinawa. Les toilettes pour enfants et les salles de lactation sont les plus espaces les plus fréquemment mis en avant.

Propres, pratiques, hygiéniques, les toilettes offrent un réel confort. D’ailleurs, on s’y sent comme chez soi. Vraiment, ça c’est des chouettes toilettes !

 

Pour en savoir plus sur les toilettes japonaises

La marque la plus répandue est la marque TOTO qui, sur son site, propose une version en anglais : https://www.toto.com/

 

 

 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires