La Nakanoshima children’s book forest

La Nakanoshima Kodomo no Hon no Mori d’Ando Tadao, la bibliothèque où il n’y avait que des livres

En juillet 2020, ouvrait sur l’île de Nakanoshima à Ôsaka, la dernière bibliothèque construite par Ando Tadao. 

L’île de Nakanoshima

Dans un paysage de gratte-ciels, de rocades aériennes et de grandes avenues où voisinent voitures et piétons, non loin de la grande gare d’Osaka et du quartier d’affaire d’Umeda, l’île de  Nakanoshima, avec sa grande allée verte jalonnée d’œuvres d’art, son parc de onze hectares et sa magnifique roseraie, offre un espace de détente et de promenade très prisé des citadins.

Au centre de la ville, cette petite île allongée de trois kilomètres et de 50 hectares, entourée par deux rivières, la Tosabori et la Dōjima, est un quartier d’affaire et un centre administratif important. C’est aussi un lieu de mémoire. Ouverts au public, on peut y découvrir la bibliothèque préfectorale construite en 1904 et l’Osaka city center public hall datant de 1918, monuments de facture occidentale, tous deux rescapés des bombardements américains qui ont détruit la quasi totalité de la ville en 1945.

Enfin, c’est un pôle culturel particulièrement actif et dynamique. On dénombre une douzaine d’institutions majeures dans un périmètre restreint. A pied, il est facile de rejoindre le musée national d’Osaka, le musée des sciences, le musée des céramiques orientales, le musée Kosetsu, le Hall des festivals, vaste salle de concert de 2700 places, ou le Grand Cube d’Osaka. Le musée d’art de Nakanoshima, prévu en 2022, viendra allonger la liste.

Nakanoshima Kodomo no Hon no Mori d’Ando Tadao

Dans cet ensemble particulièrement riche, à l’est de l’île, à proximité du musée de la céramique et du parc, la Nakanoshima Kodomo no Hon no Mori littéralement la « forêt des livres d’enfants Nakanoshima » a ouvert ses portes le 5 juillet 2020. Prévue en mars, l’ouverture a été repoussée de quelques semaines pour cause de Covid-19.

L’évènement au Japon a fait l’objet d’une couverture médiatique dans les journaux, les médias et la presse spécialisée. Cette bibliothèque pour enfant est en effet l’oeuvre d’un architecte japonais mondialement connu : Ando Tadao.

Avec cette nouvelle bibliothèque, cet autodidacte, pour qui les livres ont eu une influence déterminante, a voulu offrir à Ôsaka, sa ville natale, un endroit où chaque enfant peut développer son imagination, nourrir sa sensibilité et aiguiser sa curiosité : « Children are the future builders. They should spread their wings to the world freely, and energetically. It is very important for them to read books from their childhood to nurture rich sensitivity and imagination. I hope the newly opening “Nakanoshima Children’s Book Forest” will become a place for them to encounter their “one and only books”. ».

Un intérêt ancien pour les bibliothèques

La Nakanoshima Kodomo no Hon no Mori n’est ni la première bibliothèque à mettre à l’actif de Ando Tadao, ni sa première bibliothèque pour enfant. Ando a réalisé plusieurs bibliothèques au Japon. A Niigata, avec la bibliothèque Toyosaka (2000), pour le 30ème anniversaire de la ville. A Tokyo, où Ando Tadao participe en 2002 à la rénovation et à la transformation du bâtiment de l’ancienne bibliothèque impériale près du parc d’Ueno en bibliothèque nationale consacrée à la littérature enfantine, la National Library of Children’s Literature. A Iwaki, dans la préfecture de Fuskushima, avec le Picture Book Museum (2005), qui est, en fait, une bibliothèque pour enfants. A Ôsaka, au Shiba Ryotaro Memorial Museum où il met en espace la bibliothèque personnelle de celui qui a écrit le dernier Shôgun et de nombreux romans historiques.

Une marque de fabrique

La Nakanoshima Kodomo no Hon no Mori, ou Nakanoshima Children’s Book Forest témoigne à nouveau de l’intérêt d’Ando pour les bibliothèques destinées aux enfants. On retrouve aussi son goût pour les murs de livres. Au Ryotaro Memorial Museum comme au Picture Book Museum, Ando organise la bibliothèque avec les rayonnages apposés sur les murs. Tournées vers l’extérieur, s’appuyant sur la dimension décorative et ornementale des couvertures, les ouvrages se donnent à voir et à lire. Pour cette bibliothèque, Ando a utilisé son matériau de prédilection, le béton et  une forme simple qu’il affectionne, le cylindre.

Une collection constituée avec soin

La Nakanoshima Children’s Book Forest propose une collection de près de 18 000 livres qui s’adressent à un jeune public, depuis la petite enfance jusqu’aux prémices de l’adolescence. L’offre est variée avec des livres d’images, des histoires pour enfants, des ouvrages de littérature pour enfants, des romans, des livres illustrés dans de nombreux domaines, des livres objets et des livres pop-up.

La sélection des ouvrages, l’organisation intellectuelle des collections et leur mise en valeur spatiale, sont l’œuvre d’un homme, Haba Yoshitaka, un amoureux des livres, conservateur et directeur de BACH  une société spécialisée dans la création de bibliothèques et de librairies haut de gamme.

La collection est répartie en 12 thèmes – Jouons avec la nature ; Bouge ton corps ; Pour ceux qui aiment les animaux ;  Tous les jours que les enfants réfléchissent à leur vie quotidienne ; Manger, Osaka → Japon → Monde ; Belles choses ou connaître le beau dans toute sa variété ; Histoires et mots ; Qu’arrivera-t-il à l’avenir? ; Pense au futur ; Vivre / mourir ; A ceux qui sont proches des enfants – que l’on peut découvrir sur les trois niveaux, tout au long de la déambulation.

Des livres, seulement des livres

On cherche en vain des écrans dans cette bibliothèque non connectée. Seule une œuvre vidéo diffusée sur les murs dans un petit espace cylindrique évoque quelques personnages issus de chefs d’oeuvre de la littérature. Au passage, on reconnaîtra ainsi le Petit Prince… Cette bibliothèque propose avant tout une immersion dans la forêt des livres, une incitation à la découverte et à la lecture. C’est aussi une invitation au partage où parents et enfants se retrouvent autour de livres. Dans l’ici et le maintenant, sur place, car le prêt n’a pas été voulu. Une seule exception à cette règle, la possibilité pour chaque personne de sortir un livre pour aller lire, à l’air libre, dans le parc, avec pour seule obligation de le rendre avant la fermeture de la bibliothèque, à 17 heures.

De taille modeste avec ses 800 m2, cette bibliothèque en libre-accès est à l’image de l’île qui l’abrite, toute en longueur. Malgré les contraintes, elle offre une variété d’espaces pour lire selon divers degré d’intimité : grand escalier de bois pour lire assis par terre, qui offre de surcroît la possibilité d’événements, renfoncements dans les étagères, petite pièce circulaire, salle de lecture. L’ensemble est beau, clair, coloré et lumineux. A l’entrée, des produits dérivés, au logo de cette bibliothèque pas comme les autres, sont proposés à la vente. Quelques bibliothécaires évoluent dans les rayons pour renseigner le public et assurer la gestion et la rotation des couvertures.

Avant l’entrée, sur la terrasse qui donne sur la rivière Dōjima, Ando a conçu une grande pomme verte, à la symbolique plus qu’évidente, avec une référence au poème de Samuel Ullman, Jeunesse, qui rappelle fort justement que  « La jeunesse n’est pas un moment de la vie – c’est un état d’esprit. ».

  • Bâtiment unique
  • Architecte : Ando Tadao
  • Année d’ouverture : 2020
  • Superficie : 800 m2
  • Niveaux : 3
  • Livres : 18 000
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Bayon
Bayon
3 mois il y a

Vraiment intéressant et dans l’air du temps et comme j’aime la dernière citation ! une plongée dans un temps que le covid peut relancer … jack