La bibliothèque municipale et le Learning center de Tamano

Le lent déclin démographique de la ville de Tamano

Avec le grand port d’Uno, la ville de Tamano a été pendant longtemps un important centre de transport. Depuis la mise en service en 1988 du grand pont de Seto qui relie les départements d’Okayama et de Kagawa à travers une série de cinq petites îles au Japon, le transport maritime a vu une baisse importante de son activité. La démographie de la ville est en berne, elle aussi. Après avoir culminé à plus de 78 500 habitants en 1975, la ville a perdu en l’espace de quarante cinq ans près de 21 000 habitants. A défaut de pouvoir enrayer le phénomène qui a des impacts importants, notamment en matière d’urbanisme, les autorités de la ville ont lancé plusieurs plans pour lutter contre la dévitalisation de certains quartiers.

Un projet de nouvelle bibliothèque pour revivifier le centre de la ville

En 2012, la mairie lance un programme de revitalisation du centre-ville, près du port, le but étant de moderniser des équipements pour améliorer la qualité des services, de rendre, de surcroît, la vie plus agréable et plus confortable et de redonner ainsi vie au quartier. Le projet d’une nouvelle bibliothèque est au centre de ce plan. Le constat est triple : l’impact de la baisse de la démographie et ses effets néfastes sur l’urbanisme ; la vétusté de la bibliothèque et du centre socio-éducatif – construits tous les deux dans les années 70 ; la perte de vitesse de l’activité et de l’animation en centre ville.  Pour remédier à la situation, les autorités locales ont opté pour un processus de centralisation des fonctions urbaines, en rassemblant, dans un centre commercial, la bibliothèque et les salles du centre culturel.

Une bibliothèque dans un centre commercial

C’est le centre commercial MERCA, juste en face l’hôtel de ville, qui a été choisi. Cette opération a été rendue possible grâce à la cession à titre gracieux des locaux commerciaux appartenant à une société foncière du port d’Uno, la Uno Port Land Co., Ltd, la condition étant que des services publics s’y installent et que la municipalité en assure la gestion et la maintenance. L’opération offre plusieurs avantages : amélioration de l’existant avec des espaces neufs et plus grands, la bibliothèque voyant sa surface multipliée par trois, la bibliothèque initiale faisant 760 m2,  et le centre culturel une fois et demi (900 m2 au départ) ; regroupement dans un même lieu permettant de faire des économies d’échelle, concentration de fonctions commerciales et culturelles afin de favoriser des synergies qui peuvent s’enrichir mutuellement.

Dans un environnement fréquenté par une clientèle venant régulièrement et largement fidélisée, la future bibliothèque et les salles publiques peuvent s’appuyer sur les atouts offerts par cet emplacement privilégié et bénéficier de facto d’un vivier de personnes potentiellement intéressées plus important. Au delà des considérations politiques, au-delà même des enjeux liés à la re-dynamisation du centre ville, et au-delà des objectifs de rationalisation de la gestion des deniers publics voulus par la mairie, ce regroupement offre aussi aux habitants des avantages avec des trajets en moins, et, à la clé, des économies de temps et d’argent.

Bibliothèque pour enfants

Un environnement maritime pour la bibliothèque et son Learning center

Une surface totale de 4178 m2 a été dévolue à la bibliothèque et aux salles du centre socio-éducatif, au 2ème niveau du centre commercial. Les travaux de réaménagement démarrent en septembre 2016 et se terminent en février 2017. L’ensemble ouvre le 1er avril 2017 sous la dénomination de Tamano City Library & Community Learning Center (CLC). C’est le cabinet Mikami Architects, spécialiste des rénovations et de constructions de bibliothèques, qui a été choisi pour reconvertir l’espace commercial en équipement culturel accueillant de public.

Le parti pris est de mettre à disposition un lieu convivial, confortable et attractif, qui s’inscrit dans un territoire. Tels de frêles esquifs, les usagers évoluent dans un univers marqué par le bleu, en référence à la mer de Seto qui borde la ville, les salles de lecture et les salles de travail représentent autant d’îles disséminées dans la mer. A l’entrée de la bibliothèque, les hublots, coté espace d’exposition, renforcent le caractère « maritime » de l’endroit.

Des service “fusionnés” dans un espace multifonctions

Le résultat est un établissement avec des services « fusionnés », avec une bibliothèque, des salles de travail en groupe, une salle de classe, deux salles polyvalentes pour des ateliers, deux salles d’exposition mais aussi une cuisine et deux salles de style japonais. Les usagers peuvent tout à la fois venir travailler à la bibliothèque et suivre un des cours proposé par le CLC : calligraphie, peinture, peinture sur porcelaine, cours de langue – anglais, chant, ocarina, yoga, cours de littérature, haïkus, cuisine sont au programme toutes les semaines.

Cette configuration qui reste rare au Japon a trouvé son public. Ouverte depuis 2017, la bibliothèque a fêté en août 2019 son millionième visiteur.

 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments