La bibliothèque municipale de Nimii

La salle japonaise de la bibliothèque de Nimii

Dans une région sauvage et reculée du nord-ouest de la préfecture d’Okayama, avec les montagnes Chugoku au nord et le plateau de Kibi au sud, traversée par la rivière Takahashi, la ville de Nimii propose sa nouvelle bibliothèque centrale dans un espace original rénové.

En face de l’Hôtel de ville, et juste à coté du Centre d’échange culturel doté d’un auditorium de mille places, la nouvelle bibliothèque de Niimi, la « Manabi no mori », a ouvert ses portes en avril 2017. Elle est le résultat de la reconversion d’un bâtiment municipal datant d’une vingtaine d’années –  un centre d’apprentissage tout au long de la vie – en une bibliothèque. C’est le bureau d’Ôsaka de la Nikken Sekkei Incorporate, agence d’architecture d’envergure internationale, qui a réalisé ce projet.

Très vaste, l’entrée impressionne. Son aménagement a été particulièrement soigné avec sa douzaine d’étagères de plusieurs mètres, décorées de livres, fixées sur le mur arrière de la banque d’accueil. A proximité, un très grand écran de diffusion informe des actualités de la bibliothèque. Le rez-de-chaussée se compose seulement de cet accueil et d’un petit espace d’exposition. Il faut emprunter un grand escalier pour accéder aux étages supérieurs où ont été installées les salles de lecture.

Les contraintes inhérentes à l’ancien bâtiment (espace tout en longueur, capacité limité de charge au sol) ont été transformées en atout avec l’emploi d’étagères basses qui n’obstruent pas la vue. Chaque niveau peut être appréhendé du regard dans sa totalité. Au 2ème et 3ème étages, le principe d’aménagement est simple : une banque d’accueil à proximité des escaliers et de l’ascenseur, une partie consultation avec des collections, et au fond des espaces spécifiques, une « Study room », un café « Manabi no mori » et une salle de réunion. 

La décoration et le mobilier coloré des salles de travail, collectives ou individuelles, ont été choisis avec goût et contribuent à offrir une ambiance de travail agréable.

Des éléments datant de l’ancien équipement ont été conservés, dont les plus notables sont un petit jardin sec et une salle japonaise avec tatamis, où des cours de cérémonie du thé sont organisés de temps en temps. Une nouvelle version de la bibliothèque japonaise en somme.

 

  • Architecte : Architecte : Nikken Sekkei Incorporate – Ôsaka office
  • Année d’ouverture : 2017
  • Bâtiment intégré dans un complexe
  • Superficie : 3338 m2
  • Livres : 140 000 dont 67 000 en libre accès

 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire

2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Bayon
Bayon
7 mois il y a

toujours intéressant et original !
bises

jacqueline