La bibliothèque du Nichibunken


Présentation de la bibliothèque du Nichibunken

Le Nichibunken, centre international des études japonaises

Situé à l’ouest de Kyoto, le Kokusai Nihon Bunka Kenkyū Sentā ou Nichibunken est un centre international de recherche dans le domaine des études japonaises. La majeure partie de ce complexe qui comprend plusieurs bâtiments dont des salles de séminaires, un auditorium, un restaurant et deux résidences pour les chercheurs étrangers, a été construite entre 1989 et 1994.

La place centrale de la bibliothèque

Placée au centre, avec l’équivalent d’un quart de la surface bâtie, la bibliothèque occupe une place de choix dans cet ensemble unique. Avec sa forme cylindrique et son dôme, elle est aisément repérable de l’extérieur. On y accède une fois franchie la cour pavée, armoriée au motif « seigaiha ». Si la conception d’ensemble du Nichibunken est d’inspiration japonaise, la bibliothèque est, quand à elle, d’inspiration occidentale.

Une salle de lecture en forme de rotonde

L’architecte, Uchii Shozô, a fait le choix classique d’une rotonde. Les salles de lecture du Thomas Jefferson Building de la bibliothèque du Congrès à Washington et de la bibliothèque publique de Stockholm ont été ses principales sources d’inspiration. L’esthétique a été particulièrement soignée avec une recherche évidente d’harmonie dans l’organisation des formes et des volumes.

Depuis l’entrée, l’usager est guidé vers un édicule en forme de kiosque. Au centre de la circonférence, il sert de point d’accueil. Au sommet du dôme, un oculus et des vitraux répartis tout autour diffusent une lumière tamisée.

Des collections spécialisées sur le Japon

Principalement orientées en sciences humaines, toutes les collections de la bibliothèque du Nichibunken portent sur le Japon avec une forte représentation d’ouvrages en japonais mais également en chinois et en anglais. Leur accroissement a nécessité la construction d’annexes en 1994, en 2010 puis en 2014. Placées en enfilade, elles communiquent entre elles horizontalement et verticalement pour faciliter la circulation à l’intérieur des quatre bâtiments. La capacité maximum prévue est de 600 000 ouvrages.

Destinés à un public restreint de chercheurs, ces magasins sont en accès libre et sont aménagés, pour certains d’entre eux, pour y travailler. En 2018, 22 300 entrées ont été comptabilisées.

  • Architecte : Uchii Shozô
  • Année d’ouverture : 1990
  • Bibliothèque intégrée dans un complexe  
  • Superficie du Nichibunken : 18 739 m2
  • Superficie de la bibliothèque : 4 830 m2
  • Livres : 556 500
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments