A…comme association

Une des associations professionnelles les plus anciennes 

Après l’association des bibliothèques américaines créée en 1876, puis l’association des bibliothèques anglaises, créée un an après, la Japanese Library Association (JLA) a été officiellement fondée en 1892 par Tanaka Inagi, le premier directeur de la bibliothèque nationale japonaise. 

Depuis ses débuts, la JLA soutient l’activité des bibliothèques et des bibliothécaires. Elle se donne aussi pour objectif de promouvoir la lecture et la culture dans toutes ses dimensions. Association d’intérêt publique, dirigée par un conseil élu et un bureau, forte de près de 7000 membres dont une petite moitié sont des membres individuels, la JLA, en temps normal, organise tous les ans un congrès national dans une ville au Japon ainsi qu’une trentaine des séminaires, ateliers et journées d’étude. Elle est aussi à l’origine du lancement chaque 30 avril de la journée des bibliothèques. Cette initiative, inaugurée en 1971, fêtera ses cinquante ans cette année. 

Son organisation

L’association regroupe six départements avec principalement les bibliothèques publiques, les bibliothèques universitaires, les bibliothèques des collèges et les bibliothèques scolaires et les bibliothèques spécialisées.

L’activité se décline en 7 axes principaux :

  • Formation des personnels
  • Conseil auprès des bibliothèques 
  • Enquêtes 
  • Création d’outils d’aide à la gestion de bibliothèque  
  • Publications 
  • Campagnes de promotion
  • Coopération nationale et internationale 

Pour la mise en œuvre, la JLA s’appuie sur le travail de ses membres et de groupes de travail : copyright, liberté intellectuelle, conservation, enfants et jeunes adultes, relations internationales, management mais aussi comité pour la santé ou bien questions concernant les catastrophes naturelles font partie des thématiques de cette longue liste composée de 28 comités. 

Une activité éditoriale soutenue

Acteur majeur de la vie de la profession, la JLA a développé depuis les débuts des années 50 une activité éditoriale importante avec, à ses tous débuts, la publication d’outils régulièrement mis à jour  (Nippon decimal classification, manuels de catalogage, management et gestion des bibliothèques) et des collections thématiques. 

Depuis 1953, les résultats statistiques d’une enquête conduite au niveau national sont publiés tous les ans dans Les bibliothèques japonaises (Statistics on Library in Japan, disponible en version papier, elle est consultable en ligne sur abonnement.

Avec le livre de l’année, le Library Yearbook, dont la première édition date de 1982, il est possible de s’informer très précisément sur l’activité des bibliothèques publiques et universitaires. Ces deux titres sont des mines d’information indispensables pour étudier l’activité des bibliothèques japonaises.

Le mensuel, le Magazine des bibliothèques (Toshokan sasshi) est également une source d’information incontournable et complémentaire.

 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments